thérapeute sommeil certifié

Votre spécialiste du sommeil

Le bruit affecte votre sommeil : voici comment lutter contre cette nuisance

Le bruit peut rapidement affecter votre sommeil. Dans le monde d'aujourd'hui, la paix et la tranquillité peuvent être rares. Il existe un éventail de bruit quotidien qui peuvent vous déranger et avoir des effets néfastes sur votre sommeil.

Il s'agit par exemple :

  • du bruit des voisins qui rient tard dans la nuit,
  • le ronflement de votre partenaire,
  • la musique diffusée de l'autre côté du couloir,
  • un téléphone qui bourdonne sur la table de chevet,
  • une télévision laissée allumée...

Cependant, le silence parfait n'est pas toujours nécessaire ni même souhaitable. Certains sons nocturnes peuvent en fait améliorer votre sommeil.

Certains bruits lors de votre sommeil sont même important à entendre comme par exemple :

  • votre enfant qui pleure,
  • un avertisseur de fumée qui sonne...

Si vous êtes inquiet à propos des niveaux de bruit en plein essor dans le monde qui vous entoure, vous pouvez prendre des mesures pour lutter contre la pollution sonore. L'objectif est de comprendre comment vous protéger contre les sons indésirables et intrusifs. Et comment rester endormi toute la nuit.

 

Comment le bruit affecte-t-il votre sommeil ?

 

Si vous vous demandez comment vous endormir rapidement, sachez que le bruit a tendance à être le plus perturbateur pendant vos phases de sommeil léger. Celui-ci  se produit au début de la nuit et à des périodes récurrentes tout au long de la nuit.

Il est également possible que les bruits vous réveillent du sommeil profond et du sommeil paradoxal. Pour obtenir le sommeil dont vous avez besoin, il est important de protéger votre environnement de sommeil contre les sons indésirables pendant toute la durée de votre sommeil.

LIRE AUSSI  Le télétravail et les troubles du sommeil : une vérité choc

Le bruit agit sur votre sommeil et peut vous empêcher de vous endormir.  Et le bruit en pleine nuit peut vous réveiller et vous empêcher de vous rendormir.

Même les bruits qui ne vous réveillent pas peuvent avoir un effet néfaste sur la qualité de votre sommeil. Pendant que vous dormez, le cerveau endormi continue d'enregistrer et de traiter les sons. Les bruits peuvent créer de l'agitation pendant le sommeil.  Même s'ils ne vous réveillent pas complètement.

Ces interruptions affectent la qualité de votre sommeil et le passage d'un sommeil plus léger à un sommeil plus profond.

 

nuisance sonore ville

Autres interruptions de bruit face au sommeil

 

Les réponses individuelles au bruit nocturne peuvent varier considérablement. Vous vous demandez pourquoi vous vous réveillez la nuit avec des bruits alors que d'autres ne le sont pas.

Les recherches suggèrent que certains modèles d'activité dans le cerveau sont liés à une tolérance plus élevée au bruit pendant le sommeil. Si votre cerveau génère des concentrations plus élevées de fuseaux du sommeil, vous démontrez une plus grande résistance au bruit pendant le sommeil. Les fuseaux du sommeil se produisent d'abord pendant le sommeil de stade 2, une phase de sommeil léger qui compose près de la moitié d'une nuit de repos typique.

Les sons familiers (ceux qui se produisent régulièrement dans la vie et auxquels vous accordez peu d'attention) ont tendance à perturber moins votre sommeil que les sons nouveaux ou inhabituels. Ce processus d'acclimatation au son est connu sous le nom d'accoutumance. Et se produit d'ailleurs aussi bien la nuit que le jour.

LIRE AUSSI  Voici comment votre chien ou chat peut vous aider à réduire le stress pour un meilleur sommeil

Les habitants des villes s'endorment au son de la circulation chaque nuit. Les mêmes sons qui maintiendraient probablement les habitants des campagnes bien éveillés.

Les réactions aux sons pendant le sommeil sont également influencées par le sens et la signification. Les sons indiquant un danger potentiel, même les sons très faibles, comme l'ouverture d'une porte, vous réveilleront souvent facilement du sommeil.

Entendre votre enfant pleurer vous réveillera très certainement presque instantanément. Ces réponses au bruit sont très individuelles. Elles indiquent à quel point votre cerveau reste profondément engagé vis-à-vis des stimulis externes pendant le sommeil.

 

bruit accoutumance remede insomnie

Comment insonoriser le bruit et ainsi favoriser votre sommeil ?

 

Si le son interfère avec votre sommeil la nuit, vous pouvez effectuer des ajustements pour réduire et réguler le bruit dans votre chambre.

 

Isolez les sols et les fenêtres 

 

Les tapis et les revêtements de sol, ainsi que les rideaux aux fenêtres peuvent aider à étouffer le bruit provenant de l'extérieur. Garder les fenêtres fermées permettra également de limiter le bruit provenant de l'extérieur. Pensées dans ce cas là à aérer votre chambre avant de vous coucher.

 

Silence électronique

 

Pour éviter les bruits à l'intérieur, assurez-vous de mettre tous les appareils électroniques en mode silencieux avant de vous coucher. L'idéal serait même de les sortir de votre chambre.

 

Masquer le son avec du bruit blanc

 

Le bruit blanc peut aider à bloquer les bruits variables. En effet, celui-ci fournit des sons constants et apaisants qui peuvent vous aider à vous endormir et à rester endormi toute la nuit. Les machines à bruit blanc sont conçues à cet effet.

LIRE AUSSI  Ne plus subir une nuit froide : 8 conseils pour rester bien au chaud

Il est à noter qu'un ventilateur en marche ou un purificateur d'air peuvent également fournir ce type de bruit à fréquence mixte. Voire même le bruit d'un aspirateur.

Portez des bouchons d'oreille

 

Lorsque vous ne pouvez pas contrôler complètement les sons autour de vous, les bouchons d'oreille sont la solution. Les bouchons d'oreilles sont un moyen confortable et abordable de limiter les nuisances sonores. Lorsque vous choisissez des bouchons d'oreilles, assurez-vous qu'ils sont souples et flexibles.

Les bouchons d'oreilles sont évalués à des niveaux de décibels. Assurez-vous de sélectionner des bouchons d'oreille dont la valeur nominale ne dépasse pas 32 décibels (dB). Ceux-ci bloqueront le bruit mais vous permettront tout de même d'entendre les sons importants, tels que les pleurs d'un enfant ou votre réveil matinal.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Telegram
WhatsApp
Email