Médicaments, traitement et somnifères contre l’insomnie : ce qu’il faut savoir

Médicaments, traitement et somnifères contre l'insomnie : ce qu'il faut savoir

Quel que soit le traitement que vous utilisez, il est non seulement néfaste pour votre organisme mais il peut être très dangereux si il est mal utilisé.

En effet, depuis l'Antiquité, nous ancêtres utilisaient l'alcool et les substances végétales  pour aider artificiellement le sommeil. Ils utilisaient notamment :

  • la belladone
  • la valériane
  • la mandragore
  • le pavot...

Petit à petit des scientifiques et des chercheurs ont découvert le traitement médicamenteux  qui agit directement sur le sommeil.

Aujourd'hui, ce que nous appelons la dépendance aux drogues et aux médicaments pose un véritable problème de société. Leur consommation augmente chaque année de 15 à 20 %.

Nous sommes d'ailleurs, les Français, parmi les premiers consommateurs au monde de somnifères selon le rapport. Nous en consommons 3 à 5 fois plus que les autres pays européens. La personne âgée de plus de 65 ans, soit 1/3 de la population, consomme des somnifères. Et plus de 40 % se trouve dans la tranche 85 ans et plus.

Traitement médicamenteux pour combattre l'insomnieUne étude américaine publiée dans le  British Medical Journal Open  indiqué que les hypnotiques (tel que les somnifères) pris très occasionnellement induirait une augmentation de la mortalité. Si vous consommez plus de 18 prises de ces médicaments sur une année, sachez que le risque de décès prématuré est multiplié par 3,5". Ce risque augmente si les quantités augmentent.

D'autres études sont très explicites sur les dangers des traitements médicamenteux. Si vous souhaitez en faire votre propre opinion, je vous laisse cliquer sur le livre.

Je vous laisse découvrir l'analyse du professeur Jean-François Bergmann dans l'interview donné à l'émission Télé Matin :

Traitement de la famille des hypnotiques

 

La sous famille : traitement médicamenteux : les barbituriques

 

Ils furent découverts au début du siècle et ils se distinguent en deux groupes :

Je la supprime lentement

 

Vous les  utilisez généralement contre les réveils nocturnes et leur élimination de votre organisme peut durer plusieurs jours.

Je la supprime vite de mon corps

 

Comme leur nom l'indique, leur élimination est rapide. Mais cela peut induire un phénomène de tolérance qui vous pousse à augmenter les doses pour obtenir l'effet recherché.

Il provoque un endormissement rapide mais un sommeil de courte durée, environ 5 heures.

Autre traitement : les hypnotiques non barbituriques

 

les hypnotiques remede insomnie

 

Il s'agit tout simplement des drogues qui vous font dormir. Elles sont moins toxiques que les barbituriques mais entraînent fréquemment une toxicomanie, surtout chez les jeunes.

 

Ne pas oublier l'existence des traitements psychotropes

 

Tranquillisant majeur : les neuroleptiques

 

Ils sont également appelés les "tranquillisants majeurs"et sont utilisés en règle générale dans les cas où l'insomnie est assez limitée.

Soyez responsables et vigilants car ils peuvent avoir des influences secondaires sur les hormones sexuelles et les glandes surrénales.

Tranquillisant mineur : traitement anxiolytique

 

Les tranquillisants mineurs

 

On les appelle également "tranquillisants mineurs". Ce sont ceux qui sont les plus connus par la majorité de la population. Ils vont vous permettre d'obtenir une détente physique et morale et amoindrir votre anxiété.

D'ailleurs, la majorité des insomnies de la vie moderne, à laquelle nous sommes tous confrontés sont liées au STRESS (je vous donnerai au cours de mon coaching des conseils pour supprimer le stress de votre vie)

Attention car vous pouvez  également avoir une dépendance avec ce type de tranquillisant.

L'anti dépresseur : le traitement qui a la cote

 

En général, c'est votre médecin généraliste qui vous le prescrit car vous êtes dans un état dépressif.

Redevenez le maître de votre santé

 

remede insomnie somnifere dormirPremièrement, vous ne devez jamais prendre un médicament utilisé par une autre personne (même si le traitement a été efficace pour elle).

Vous devez également consulter un médecin si vous souhaitez trouver une solution "médicamenteuse" à votre insomnie. Lui seul est en mesure de vous prescrire ce qui vous conviendra.

Un médicament tel qu'il soit (somnifère compris) n'est pas un "bonbon".

Il peut être quelque fois nécessaire d'en consommer sur une courte durée pour aider à rétablir un équilibre du système nerveux perturbé.

Une chose est sûre, votre consommation de substance comme les médicaments par exemple, vous sert à dissimuler votre douleur.

Soyez responsable car une accoutumance au traitement  médicamenteux tel que les  somnifères peut parfois provoquer :

  • des troubles intellectuels,
  • un état confusionnel,
  • une dénutrition,
  • ainsi qu'une déshydratation.

De plus, une accoutumance engendre un cercle vicieux car il est souvent nécessaire d'augmenter les doses pour obtenir le même résultat. Jusqu'au point où elles n'auront plus d'effet sur vous. Vous ressentirez alors encore une plus grande souffrance !

N'oublions pas de noter que la prise de certains médicaments ont pour effet secondaire une multitude de troubles y compris l'insomnie.

Attention, la nicotine de votre cigarette  peut également provoquer des troubles du sommeil. Fumer  avant de se coucher  peut rendre difficile l’endormissement ainsi que  le sommeil en pleine nuit !

Se coucher sans calmant

 

Un calmant pour dormir permet, surtout sur une courte durée, de rompre un cercle vicieux. Cette "aide" sera transitoire pour vous aider à rétablir un équilibre perturbé, le temps de trouver la cause liée à votre insomnie. Je vous suggère néanmoins d'essayer d'arrêter les calmants une heure ou deux le soir avant de vous coucher. Si néanmoins vous ressentez le besoin de les reprendre, allez-y.

Attention : je parle bien de calmant, non pas de médicaments.

 

Les effets du traitement médicamenteux sur votre sommeil

 

En effet, sachez qu'aucun médicament ne procure un sommeil naturel de qualité. Nous avons tous besoin d'un sommeil naturel et surtout de la phase du sommeil paradoxal qui se voit endommagée par la prise de médicaments.

L'utilisation de ces "médicaments" chez la personne âgée doit aussi être délicate.

Néanmoins, ne supprimez jamais une prise de médicament sans avis médical. Supprimer un médicament est une chose grave. Ne prenez pas une telle responsabilité, elle peut être bien trop dangereuse.

 

Découvrez mon programme

 

Je vous propose  dans mon programme diverses méthodes et solutions pour vous aider à combattre votre insomnie. Vous y découvrirez des outils qui vous aideront à sortir de l'insomnie et des troubles du sommeil, en toute simplicité avec uniquement des solutions naturelles.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Note : pour toutes vos questions, merci de laisser un commentaire ci-dessous. Si vous souhaitez simplement mettre un commentaire, écoutez votre coeur, je serai ravie de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *