Utiliser la chirurgie pour soulager le ronflement : zoom sur la somnoplastie

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Vous avez des nuits agitées à cause du ronflement. Cela ne peut plus durer, vous envisagez d'utiliser la chirurgie via la somnoplastie pour vous débarrasser du ronflement.  Zoom sur cette intervention relativement courante de nos jours.

 

En quoi consiste la somnoplastie ?

 

Une option pour guérir l'insomnie est d'avoir une chirurgie appelée somnoplastie. Cette chirurgie utilise une anesthésie locale, lors d'une intervention chirurgicale qui dure environ 30 minutes. Pour tout dire, cette intervention chirurgicale est habituelle dans le traitement du ronflement, mais n'est pas indicatif d'une apnée du sommeil.

Quoi qu'il en soit, la somnoplastie utilise la chaleur pour modifier les tissus du palais mou et de la luette.

 

Comment apparaît le ronflement ?

 

Lorsque vous êtes réveillé et que vous respirez normalement, l'air circule dans votre gorge jusqu'à vos poumons. Il passe par la langue, le palais mou, la luette puis les amygdales. La luette peut être visiblement vue pendre vers l'arrière de la bouche (pharynx).

Pendant que vous êtes éveillé, les muscles de la gorge les maintiennent en place pour les empêcher de vibrer.

En bref, lorsque le ronflement se produit, c'est que votre luette et votre palais mou vibrent fréquemment. Le ronflement peut également provenir de la base de la langue et des parois de la gorge.

Cela dit, je vous invite à visionner l'explication du docteur Darius Abedipour dans cette vidéo :

 

Quel est le coût de la somnoplastie et l'assurance la couvrira-t-elle?

 

A ce jour, certaines assurances couvriront le coût de cette intervention. La plupart des personnes auront besoin de deux à quatre séances. La séance se situe entre 150 euros et 250 euros. Le taux de réussite de la somnoplastie est d'environ 80%.

Avant de subir tout type de traitement du sommeil, votre praticien voudra exclure l'apnée obstructive du sommeil. Ce type d'apnée est associé à une maladie cardiaque et à un accident vasculaire cérébral. Une étude du sommeil devra être effectuée pour déterminer si vous souffrez d'apnée obstructive du sommeil. Le ronflement sans la présence d'apnée du sommeil est appelé ronflement primaire.

La somnoplastie utilise un faible niveau d'énergie thermique radiofréquence pour éliminer les tissus du palais mou et de la luette.

Complications possibles

 

Comme pour toute chirurgie, il existe des risques et des complications. Tenez compte des éléments suivants lorsque vous envisagez de subir une somnoplastie :

  • Infection, saignement, douleur prolongée,
  • Nécessité d'une chirurgie plus agressive,
  • Un changement de voix ou une régurgitation nasale...

Il est à noter que la plupart des médecins disent que 80% des personnes verront une forte réduction du ronflement pendant au moins un an ou plus.

 

Comment se préparer à l'intervention ?

 

Pour tout dire, votre chirurgien vous donnera un protocole à suivre post opératoire. En règle générale, il vous demandera également d'arrêter ou de réduire la cigarette si vous fumez.  Cela réduira considérablement la quantité de toux et de saignement postopératoire. Vous êtes généralement autorisé à manger un repas léger avant la chirurgie.

Dans un premier temps, vous recevrez un spray oral pour commencer à anesthésier la gorge. Votre médecin commencera alors à expliquer le processus. Dans un second temps, votre médecin placera sur vous un petit appareil. Cet appareil est connecté à un générateur radiofréquence. À la fin de l'appareil se trouve une petite électrode qui est injectée dans le palais mou. La plupart des gens trouvent la procédure confortable et sans douleur.

En raison du gonflement des glandes, attendez-vous à ce que le ronflement s'aggrave après la chirurgie de somnoplastie. Au cours des une à deux premières semaines, une amélioration sera remarquée et s'améliorera au cours des prochains mois.

Une fois que vous vous sentez à l'aise, vous êtes autorisé à rentrer chez vous. La plupart des gens peuvent rentrer chez eux après l'opération. Pour les prochaines nuits, il est préférable d'élever la tête à l'aide de plusieurs oreillers. En gardant la tête surélevée au-dessus du cœur, cela aidera à éviter tout gonflement.

 

En guise de conclusion

 

A supposer que vous envisagez de passer par la chirurgie, je vous conseille dans un premier temps de vous rapprocher d'un spécialiste ORL. Un rapport de confiance et d'échange avec lui est important. Lorsque vous serez prêt, respectez bien les indications pré et post opératoire.