Ecole et stress : mon enfant a le sommeil agité : comment lui venir en aide

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Ecole et stress vont souvent de paire. Votre enfant n'arrive plus a gérer le stress de son école et son sommeil devient agité. Lui venir en aide est une nécessité. Un enfant peut cacher ses émotions lorsqu'elles sont insurmontables pour lui. Mais le sommeil, lui, ne les cache jamais. Il est toujours directif et ne passe pas par quatre chemins pour exprimer son mal être. Cela se traduit tout simplement par un sommeil agité, voire très agité. 

Mais si vous observez bien votre enfant, vous allez quand même constater que quelque chose ne va pas chez lui à  travers son attitude. Ce mal être vous donne des indications sur son état de santé. Soyez vigilant et utilisez votre sens de l'observation pour identifier pourquoi il est ainsi.

Dès à présent, observez le :

  • il est grognon,
  • perd patience,
  • n'a plus  d'appétit,
  •  n'arrive pas à se concentrer,
  •  ses yeux sont cernés,
  • a moins d'équilibre,
  • chute régulièrement,
  •  est souvent malade
  •  du mal à mémoriser.

Comprenez bien que les comportements cités ci-dessus sont  intimement  liés à des troubles de l'insomnie. Prenez ces informations très au sérieux, car ces situations peuvent affecter son développement physique et psychique. Il est temps de réagir. C'est d'ailleurs le devoir de chaque parent !

Pourquoi mon enfant se referme sur lui, est stressé, dort mal ?

 

ecole stress remede insomnieIl arrive parfois que le mal et la souffrance de votre enfant soit lié à des problèmes ou des angoisses scolaire, son école est le "responsable". En effet, votre enfant de par sa nature et son caractère (qui je le rappelle est unique pour chacun d'entre nous) peut rencontrer des difficultés d'adaptation ou de scolarisation. Il ne va pas vous le dire ouvertement, il va simplement avoir un comportement différent pour vous alerter que quelque chose ne va plus correctement.

Soyez en tout cas certain que ses nuits sont chamboulées. Les troubles du sommeil chez l'enfant cachent toujours une réalité à découvrir !

Observez le, si vous constatez donc que votre enfant souffre, se referme sur lui même, appréhende le retour à l'école après des vacances scolaires ou chaque dimanche soir. Réagissez !

Posez lui des questions, restez ouvert et surtout restez dans l'amour. Montrez lui que vous l'aimez et que vous êtes là pour l'écouter. Suivez votre instinct, il ne se trompe jamais !

 

Son école : souvent la cause de son sommeil agité

 

La cause de ses troubles de sommeil peut être diverse, mais elle est toujours liée à une situation existante et présente. Partant de ce principe, et sachant que votre enfant passe plus de temps dans la journée dans son école qu'avec vous à la maison ;  il se pourrait bien que son stress et ses insomnies soient liées à des situations qui se produisent dans son école.

Je ne vais pas vous détailler ici toutes les causes possibles, mais sachez qu'il existe :

  • le harcèlement,
  • le racket,
  • la violence,
  • le stress d'avoir de mauvaises notes,
  • le regard des autres car on est différent (être gros, trop maigre, moche, boutonneux,...)
  • votre enfant n'ose pas dire non et se met dans des situations embarrassantes,
  • la honte,
  • la peur d'être seul et ne pas s'identifier à un groupe,
  • l'enfant pris pour cible à la récré ou à la cantine,
  • et bien d'autres

Il faut avant tout mener l'enquête et ne pas laisser votre enfant dans cette situation comme le souligne dans le reportage ci-dessous le pédopsychiatre Stéphane Clerget.

 

Mais pas que : votre enfant ne l'aime peut être plus

 

Certains enfants n'arrivent tout simplement pas ou plus à s'adapter au système scolaire "normal". Nous sommes tous unique et différents. Votre enfant est unique, respectez sa différence. Il ne prend plus de plaisir à se trouver dans son école "classique". Au lieu d'en prendre conscience et d'être à son écoute, en règle générale, on le "classe" dans des catégories de "dys".

pub annonce google




Mais pourquoi  serait-ce systématiquement votre enfant le problème ?

Le problème ne pourrait-il pas venir de son école et de son environnement scolaire. Si c'est son cas, rien ne pourra lui redonner l'envie d'être bien à l'école. Bien au contraire, il va se refermer de plus en plus sur lui même. Avec toutes les conséquences que cela peut engendrer !

Prenez votre responsabilité, quel est votre rôle de parent ?

De dire que tout va bien, si rien ne va bien ?  De choisir sa "petite routine", plutôt que de vouloir trouver une solution à la détresse de son enfant ?

Votre tâche est  :

  • d'être à son écoute,
  • à lui venir en aide,
  • et à l'encourager dans sa vie,...

 

Ecole alternative : la solution à adopter

 

Dans ce cas là, sachez qu'il existe des alternatives à l'école "classique". Plus de 50 000 enfants font une autre école  en France. Une multitude de célébrité ont d'ailleurs pu bénéficier de ce type d'instruction. Prenons l'exemple entre autre de Jean d'Ormesson, Agatha Christie, Thaïg Khris, Johnny Hallyday, les enfants de Céline Dion... Ce mode d'instruction, cette école différente, peut être la clé qui redonnera à  votre enfant  un sommeil de plomb, sa santé, sa vitalité, son épanouissement, sa joie de vivre.  Vous avez des écoles alternatives tel que l'école Waldorf, Montessori, Créative et bien d'autres.

 

Prenons l'exemple de l'école Waldorf

 

L'école Waldorf a été créée en 1919 à Stuttgart en Allemagne. La pédagogie de cette école est basée sur l'éducation qui tend vers une plus grande liberté de l'enfant. Cette école fait confiance à l'enfant. En effet, elle considère que la confiance envers l'enfant (qui est un être humain autant qu'un adulte) le fait grandir. Développer la confiance permet entre autre :

  • la bienveillance,
  • la créativité,
  • l'empathie,
  • la pensée libre...

L'enfant apprend à travers des jeux et est entouré de personne responsable et affective qui lui procurent un environnement et un cadre protecteur et chaleureux. L'apprentissage est très volontaire et motivant pour l'enfant. De ce fait, il est très facile d'intégrer une deuxième langue vivante dès 7 ans.

 

En guise de conclusion

 

Si toutefois vous ne constatez pas d'amélioration de sommeil malgré les actions menées, faîtes vous accompagner. Il existe toujours une solution. Votre rôle de parent responsable envers votre enfant  prend là tout son sens.

Ne perdez pas de vue ces écoles alternatives qui offrent une approche différente de l'instruction. Votre enfant est unique, il a peut être besoin d'une école "unique". Celle ci est peut être la clé de son épanouissement. Les générations à venir donneront le visage humain de la société de demain. Pensez y !