Ado insomnie et troubles du sommeil : soyez responsable place à l’action

Ado insomnie et troubles du sommeil : soyez responsable place à l'action

Les insomnies et troubles du sommeil des ado et les pré-adolescent sont rarement isolées. Elles ne doivent pas être prises à la légère. Elles sont souvent liées à de l'anxiété et de l'angoisse, c'est pour cela qu'il faut y remédier rapidement.

En règle générale, ces angoisses sont liées à des situations scolaires. L'exigence scolaire imposée par les professeurs en classe est soutenue par les parents à la maison. L'ado se trouve donc face à des exigences qui ne lui laissent pas de répit et il n'arrive pas à les surmonter. Ces exigences vont souvent au delà de ses capacités. Et plus les exigences sont élevées, plus ses besoins de sommeil vont accroitre.

Or, l'insomnie de l'ado n'est pas à prendre à la légère. Elle entraîne de nombreux effets négatifs tels que :

  • l'irritabilité,
  • les troubles de l'attention,
  • un état de somnolence quotidien,
  • un ennui chronique,
  • un ennui et échec scolaire,
  • de l'anxiété

 

Lâcher la pression sur votre ado : votre priorité

 

Si votre ado souffre d'insomnie, c'est qu'il vit probablement dans l'anxiété et l'angoisse, votre ado a besoin de votre aide. Il faut absolument qu'il retrouve un équilibre qui lui permettra de retrouver le sommeil. Car le sommeil de l'ado est tout aussi important que celui du bébé. A son âge, des modifications physiologiques et psychologiques s'opèrent. Ces modifications exigent une quantité de sommeil plus élevée que chez l'enfant. Or,  de nos jours l'ado ne tient plus compte de ces paramètres vitaux.

 

Vie scolaire et pression de l'échec

 

Ne soyez pas trop sévère avec votre ado, ne lui imposez pas des résultats scolaires et des exigences trop élevés.

Bien que les résultats scolaires soient importants, votre priorité aujourd'hui est la santé de votre ado. Il faut absolument qu'il sorte  de cet état d'angoisse et d'anxiété rapidement.

Car c'est probablement la cause de son insomnie.

Sachez que le stade supérieur à l'anxiété et à l'angoisse est la dépression, il ne faudrait pas en arriver là. Il doit se sentir aimé et compris.

 

Etablir un dialogue, une écoute active

 

Instaurez un dialogue, demandez - lui tout simplement s'il va bien, et  expliquez lui que vous êtes son parent et qu'il peut se confier à vous. Dites -lui qu'il n'est pas seul.

S'il ne souhaite pas se confier à vous, proposez lui un dialogue avec quelqu'un d'autre, par exemple :

  • un autre membre de la famille, 
  • un ami,
  • un voisin,
  • des grands-parents,
  • des infirmières scolaires.

Expliquez lui, qu'à l'adolescence, il n'existe pas de réelle dette du sommeil. En effet l'organe cérébral de l'ado a les facultés de modifier les durées des cycles de sommeil en fonction de ses besoins actuels. Il aura son quota de sommeil nécessaire à son développement. 

Sauf si cet état d'anxiété et de stress perdure dans le temps.

 

Passez à l'action : définissez des règles

 

Dès maintenant, instaurez des règles précises au sein de votre foyer. Par exemple dites lui :

  1. je comprends que ce n'est pas amusant de faire le gendarme, mais c'est mon devoir de parent de t'imposer des règles,
  2. je t'interdis d'être sur des écrans lumineux tels que ordinateur, téléphone portable et télévision au moins une heure avant d'aller te coucher,
  3. tu n'as plus le droit de regarder des programmes violents et agressifs,
  4. l'extinction des feux aura lieu à 22 heures...

Votre ado va certainement refuser ces règles, vous contredire, voire vous provoquer. Cette attitude est compréhensible. Et c'est normal. L'ado est   le jeune adulte de demain. Il aime provoquer ses parents dans divers domaines y compris en montrant une opposition au coucher.

Etude et constat dévoilée

 

Se protéger des addictions aux écrans, c'est parti !De plus, il a été constaté selon la professeure Sherry Turkle (professeure en science et technologie au MIT Etats Unis) qu'un adolescent qui passe beaucoup de temps devant des écrans lumineux tel tablette ou smartphone a une baisse de l'empathie de 40 %. La raison est la réduction de "connections humaines et vraies" qui se trouvent dans la vraie vie. Si vous constatez que votre ado passe trop de temps devant les écrans (ou si vous faîtes la même constatation pour vous), je vous conseille ce petit livre qui vous donnera des outils pour sortir de cette addiction en toute simplicité. Vous pouvez cliquer sur l'image si le livre vous intéresse.

En résumé, moins on passe de temps devant un écran, plus on a de chance d'être heureux individuellement et socialement.

Des études menées par des chercheurs de l'université d'Alberta, au Canada, ont découvert que les adolescents qui se couchaient tard avaient trois fois plus de risque de développer de l'asthme car le dérèglement de l'horloge interne abîmait les poumons. 

Le docteur Subhabrata Moitra dévoile que : " les adolescents ne sont pas des oiseaux de nuit par nature, même si c'est ce qu'ils croient. Mais notre étude suggère un lien entre le moment où ils préfèrent aller dormir, et l'asthme et les allergies".

 

Faire une étude de terrain

 

Si votre ado dort mal depuis un certain temps, je vous propose de faire une étude de terrain. Faites cette analyse durant les vacances scolaires.

Observez votre ado, lorsqu'il peut dormir comme il le souhaite.

  • quelle est l'heure du coucher spontané ?
  • à quelle heure va-t-il se réveiller le matin ?

A partir de là, vous pouvez estimer en terme de temps de combien de sommeil il a besoin.

A la suite de cela, observez également son humeur (pendant cette période de vacances)

  • est-il stressé ?
  • a-t-il un comportement plus détendu lorsqu'il est reposé ?

A partir de là, réguler au mieux le rythme jour et nuit pour un équilibre optimal au retour des vacances.

Par exemple, vous avez constaté que votre ado a besoin de 10 heures de sommeil. Le matin, il doit prendre le bus à 8 heures pour aller en cours. Il se lève une heure plus tôt pour prendre un petit déjeuner. Donc vous en déduirez qu'il faut qu'il dorme au plus tard à 21 heures la veille.

 

Votre ado : un jeune adulte

 

L'adulte de demain qu'il sera, est en train de se construire. Permettez lui de grandir librement. Accordez à votre ado des moments privilégiés qui correspondent à son âge :

  • des activités entre copains,
  • sorties,
  • boums,
  • cinés avec des amis, ...

 

Analyse et bilan du comportement de votre ado

 

Je vous conseille de garder un oeil sur votre ado. Faites régulièrement une analyse de ses comportements. Le sentez vous angoissé, stressé, fatigué ? Si vous ne constatez pas d'amélioration de son état malgré les actions menées ci-dessus, posez vous les bonnes questions.

Une pathologie psychiatrique est peut être en train de s'installer. Il est peut-être dans un état de dépendance et de manque. En manque  d'alcool,  de cigarettes, voire même de drogue.

Ou peut être est-il victime de harcèlement, problèmes relationnels au lycée. Ne laissez pas votre ado dans cette situation dangereuse.

Sans délai, consultez un médecin ou un spécialiste.

39-45, J'étais un kamikazeVous pouvez dès à présent lui mettre un livre dans les mains. Un livre qui va l'aider et lui faire comprendre qu'il est allé trop loin. Il s'agit de "j'étais un kamikaze" de Yasuo Kuwahara (il vous suffit de cliquer sur l'image si vous êtes intéressé)

 

 

En tout cas, il est primordial de garder un lien de communication avec votre ado. Vous êtes son parent et il est de votre devoir de lui venir en aide, de le soutenir, de lui apporter de l'amour et du réconfort. Soyez aimant, il a besoin de votre exemple pour se construire et devenir l'adulte de demain.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Note : pour toutes vos questions, merci de laisser un commentaire ci-dessous. Si vous souhaitez simplement mettre un commentaire, écoutez votre coeur, je serai ravie de vous lire.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments