Tout savoir sur la terreur nocturne : cause conséquence et solution

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

La terreur nocturne ou la terreur du sommeil sont des épisodes nocturnes qui provoquent une grande détresse et généralement de la peur. Ils surviennent le plus généralement une heure après s'être endormi. Il est à noter que la terreur nocturne apparait rarement pendant les siestes. La différence entre les terreurs de sommeil et les cauchemars est que pendant un cauchemar, vous pouvez vous réveillé, alors qu'avec les terreurs nocturnes, vous restez endormi.

 

Qui est concerné par la terreur nocturne ?

 

Environ 40% des enfants sont affectés par la terreur nocturne. Il sont souvent âgés entre 4 et 7 ans. Mais vous pouvez également, en tant qu'adulte être concerné. Ceci dit, les adultes représentent un pourcentage beaucoup plus faible que les enfants. Il est à noté que les femmes sont plus touchées que les hommes.

Subir et faire l'expérience de la terreur nocturne chez un enfant est une chose "normale". N'en faite pas une préoccupation majeure. Adoptez simplement les bons gestes pour que cet épisode dans la vie de votre enfant s'effectue pour le mieux. La plupart du temps, votre enfant est capable de gérer lui même sa terreur nocturne. Vous n'avez donc même pas besoin de lui apporter votre aide. 

En tant qu'adulte, vous pouvez également être touché par la terreur nocturne. La seule différence entre vous et votre enfant, c'est qu'il ne s'en souvient même pas à son réveil, alors, que pour vous, si. Mais cela n'est pas une obligation !

 

Les raisons de la terreur nocturne

 

Dans une étude réalisée en 2014 auprès de 7 000 enfants, les enfants victimes d'intimidation étaient plus susceptibles d'avoir des terreurs nocturnes.

Dans une autre étude portant sur 661 adultes,  3,9% des personnes qui subissaient des terreurs nocturnes étaient atteint de la maladie de Parkinson.

Si vous êtes atteint par cette maladie, voici des conseils que vous pouvez suivre pour mieux dormir :

 

 

Comment se passe une terreur nocturne ?

 

Les épisodes peuvent durer de quelques minutes à une demie heure en général. Voici quelques signes qui indiquent la présence de terreur nocturne :

  • cris ou pleure,
  • avoir peur en étant assis dans le lit,
  • être debout dans son lit,
  • terrifié,
  • visage rouge,
  • donnant des coups de pied,...

Pourquoi apparaît-elle ?

 

Les terreurs de sommeil se produisent lors de mouvements oculaires non rapides. C'est un trouble du sommeil qui est classé comme une parasomnie, ce qui est une expérience négative pendant le sommeil. Certaines causes typiques sont:

  • le stress,
  • la fatigue,
  • une fièvre,
  • l'horaire de sommeil est perturbé,
  • le bruit ou la lumière,
  • un mal de tête,
  • la vessie qui est pleine,...

Et pour les adultes également :

  • abus d'alcool ou de certains médicaments

Les conditions médicales sous-jacentes telles que le syndrome des jambes sans repos, l'apnée obstructive du sommeil, l'anxiété, la dépression, la consommation d'alcool et certains médicaments peuvent tous jouer un rôle dans les terreurs nocturnes.

Les terreurs de sommeil sont plus fréquentes dans les familles ayant des antécédents de somnambulisme.

Une cause improbable de terreurs nocturnes est le dysfonctionnement du thalamus. Le thalamus est une petite structure du cerveau qui jouerait un rôle vital dans les cycles veille-sommeil.

Dans une étude, une femme a subi une étude du sommeil pour constater qu'il y avait un signal accru provenant du thalamus.

 

Quelles sont les complications ?

 

Quelques complications peuvent découler de ce trouble du sommeil. En voici quelques unes:

  • la somnolence pendant la journée,
  • des problèmes relationnels,
  • une blessure à soi-même ou à un proche...

Comment s'en débarrasser

 

Dans un premier temps, réduisez votre stress dans la vie. Il est souvent la cause de beaucoup de vos maux. Par la suite, n'est faite pas toute une montagne. Laissez le temps passer, et ne paniquez pas. Si vous courrez chez le médecin pour "chaque" petit problème, vous alimenterez certainement le stress et la crainte d'un problème incurable. Détendez vous, ce n'est pas la fin du monde. Cette situation passagère n'est que passagère en général. 

Consultez votre médecin si ces troubles persistent et que vous estimez qu'il est nécessaire de consulter. Vous êtes son parent et vous êtes responsable de sa sécurité et sa santé.

Établissez également une routine de détente au coucher. Faites vous du bien, prenez un bon bain, une bonne tisane,  méditez ou lisez un bon livre.  Assurez-vous également que votre chambre est confortable et calme.
Couchez-vous tous les soirs à la même heure. La fatigue est un facteur contributif des terreurs nocturnes, alors n'attendez pas d'être épuisé pour aller vous coucher.